engineering manager illustration

Le poste d’Engineering Manager (EM) fait son apparition dans une équipe tech lorsque celle-ci grandit au point de ne plus pouvoir être gérée par une seule personne, généralement au delà d’une équipe de plus de 10 développeurs. L’organisation tech se structure alors à l’image du projet, en différentes équipes qui traitent chacune différentes parties du projet. L’Engineering Manager prend alors sous son management l’une de ces équipes et devient le garant de sa progression.

MISSIONS DE L’ENGINEERING MANAGER

L’Engineering Manager se charge d’assurer la cohérence de son travail avec le projet et la vision de l’entreprise. Cependant, d’une entreprise à une autre, les contextes peuvent être si différents, que le poste d’Engineering Manager peut faire son apparition beaucoup plus tôt ou plus tard, voire pas du tout. Ainsi, aucune description de ce poste ne pourrait être parfaitement universelle. Voici ses quatre grandes missions :

  • Manager et faire grandir les membres de son équipe de développeurs. Il est garant de la qualité du travail qu’elle fournit, ainsi que les délais dans lesquelles elle livre ses avancées. Mais au delà de ça, le rôle de l’Engineering Manager est de maintenir une équipe heureuse, motivée et qui trouve du sens dans son travail.
  • Être un responsable technique pour l’équipe. L’EM peut alors adopter deux approches différentes: 
    • L’Engineering Manager hands-on : très opérationnel, il est encore garant des choix techniques et un contributeur actif au sein de la code base du projet.
    • L’Engineering Manager hands-off : il s’appuie souvent sur un tech lead / lead dev pour déléguer une partie de la responsabilité technique vis-à-vis du projet et de l’équipe. Ce type d’approche apparaît lorsque l’équipe commence à dépasser les 7 à 8 personnes. Elle soulage l’EM des tâches de code, lui permettant de se focaliser sur la dimension humaine et stratégique.
  • Garantir l’alignement avec le business. L’Engineering Manager est le principal responsable de la cohérence du travail de son équipe avec les objectifs et la vision de l’entreprise. Dans les cas où il y a plusieurs équipes de développeurs et donc plusieurs Engineering Managers, ils doivent se synchroniser entre eux pour assurer les livraisons et la cohérence globale du projet.
  • Recruter les futurs membres de son équipe et construire leur process de recrutement en collaboration avec les fonctions RH et la direction de l’entreprise. Parfois, il participe à la construction de la vision future de la tech au sens large au-delà de son périmètre opérationnel, c’est-à-dire le management de son équipe et des sujets sur lesquels elle travaille.

COLLABORATION DANS L’ÉQUIPE

L’Engineering Manager a plusieurs types d’interlocuteurs :

  • Son responsable qui, selon la taille de l’équipe tech, peut être le CTO, le VP ou le Director of Engineering
  • Les développeurs de son équipe
  • Les autres Engineering Managers afin de garantir la synchronisation des équipes
  • Le Product Manager et le Product Owner afin d’apporter une approche technique à la vision produit.

COMPÉTENCES

Techniquement, l’Engineering Manager doit avoir un bon niveau sur la stack de son équipe. Il doit aussi maîtriser le type de problématiques qu’elle résout, comme par exemple la gestion de charge, les contraintes de performance ou encore les sujets d’architecture.

Des compétences en management sont indispensables pour réussir à emmener son équipe. En effet, il doit être capable de partager la vision du projet, de gérer la motivation de son équipe, de la former et de veiller à ce que chacun de ses membres trouve sa place dans le projet, en phase avec ses ambitions.

SOFT SKILLS

L’Engineering Manager doit être un bon communiquant puisqu’il est amené à avoir de nombreux interlocuteurs. Il doit aussi être capable de déléguer et donc d’accorder de la confiance aux membres de son équipe et ses autres interlocuteurs.

Il doit être capable de comprendre les différents problèmes que rencontre son équipe, de visualiser les avantages et inconvénients de leurs solutions afin de prendre les bonnes décisions. Pour cela, il doit démontrer une vraie capacité d’analyse et de synthèse.

TECHNOLOGIES

L’Engineering Manager doit maîtriser la stack web, mobile ou software de son équipe. Celle-ci dépend entièrement du projet et de son domaine technique.

LA FORMATION 

Un Engineering Manager est senior dans une carrière technique, d’une manière ou d’une autre. C’est donc majoritairement ses expériences passées qui le rendront apte à accéder au métier d’EM. Il n’est donc pas vraiment pertinent de parler de formation académique pour ce métier. Néanmoins, certaines entreprises sont encore attachées au parcours traditionnel dans la tech, et c’est pour cela qu’aujourd’hui beaucoup d’Engineering Manager ont un diplôme d’ingénieur ou un bac+5 d’une école d’informatique reconnue. 

LE SALAIRE

Le salaire de l’Engineering Manager débute à 70k€ et atteint les 150k€ bruts annuels pour les plus séniors.

ÉVOLUTIONS DE CARRIÈRE

Le poste d’EM est la première marche d’une carrière managériale dans la tech. À partir de là, il pourra évoluer en prenant davantage de hauteur sur un poste de Director of Engineering, de VP of Engineering ou encore de Head of Engineering.

Vous êtes à l'écoute du marché ? Inscrivez-vous en 2 minutes !

Catégories