meuporg ? remote ? discord ?

Voilà désormais une semaine que nous sommes passés « au jour d’après… » Retour sur une semaine où nous nous sommes jetés dans le grand bain du full remote.

Dans ce contexte de crise globale et de profondes incertitudes, nous avons cherché, au sein de Bluecoders, à découper le problème en trois enjeux qui étaient absolument majeurs pour la survie de notre activité.

#1 Nos trois enjeux majeurs sur la période

Le premier enjeu était pour nous la gestion du risque sanitaire qui est d’heures en heures une réalité de plus en plus prégnante dans le quotidien des Français. Le gouvernement s’est chargé de ce sujet à notre place en décrétant le confinement, nous n’avions plus qu’à nous plier aux consignes.

Nous devions également poursuivre notre activité du quotidien en continuant à aider nos partenaires à avancer « coûte que coute », à poursuivre leurs recrutement stratégiques et en les accompagnant pour qu’il puissent avancer durant cette période compliquée.

Nous devions, de surcroit, et il s’agissait d’un enjeu à tâcler dans un temps très court, apprendre le plus vite possible à travailler avec une équipe mise en full remote de façon très brutale. Aujourd’hui, c’est sur cet enjeu que nous avons choisi de faire un focus.

#2 Le recrutement tech s’adapte !

Quelle méthodologie avons-nous mise en place ? Celle qui se rapprochait le plus d’une partie de notre ADN : la culture geek et « l’esprit gaming ».

À bien y réfléchir, quelle communauté, si ce n’est celle des gamers, se rassemble depuis maintenant 15 ans, en full remote, pour mener à bien des projets complexes à travers un outil de communication simple et efficace ?

Une chose est sûre, ce sont les gamers de notre équipe produit qui ont ouvert la voie, il ne restait plus qu’au reste de l’équipe à suivre leur exemple. 

Dès lors, grâce à l’outil « Discord », et ce depuis maintenant une semaine, nous sommes organisés comme une guilde MMO RPG. (À ne pas confondre avec « Meuh Porgue » 😂) 

Discord existe depuis 2015 et a réinventé la façon dont les gamers se retrouvent en ligne, notamment grâce à une qualité des échanges vocaux très en avance sur de nombreux autres outils.

Grâce à cette plateforme, et dans une logique de recréer un quotidien auquel nous étions tous particulièrement attaché, nous avons recréé nos locaux « virtuels » le plus fidèlement possible, grâce à des salons vocaux à l’UX particulièrement réussie.  

#3 La gestion de l’équipe en full télétravail

Nous avons donc à disposition une Room manager, qui pour l’instant s’apparente à une salle de gestion de crise, les espaces de travail par pôles, des salles de réunion, des salles de meeting pour avancer sur des processus de recrutement avec nos partenaires, une room destinée aux gamers (ils l’ont bien mérités) qui animent les temps off de l’équipe avec des jeux online, un espace cafétéria où peuvent se retrouver des collègues lors de la pause dej… nous avons même poussé le réalisme (et le vice) en créant une room dédié à ceux qui désirent faire une pause cigarette. 

Lundi matin, à 10h, premier jour du full remote, toute l’équipe était connectée et faisait corps pour lutter ensemble dans cette épreuve totalement inédite.  

Le deuxième jour, nous faisions des conf’ call avec nos clients qui ne connaissaient pas Discord et qui ont été onboardé en quelques minutes. Ils ont adoré l’interface, et ont été bluffé par la facilité déconcertante de partager leurs écrans, et donc leurs problématiques techniques de manière très concrète.  

Nous constatons que les startups, très imprégnées par essence de la culture tech’, ont très facilement su s’adapter à ce mode de travail totalement numérique. Ces dernières sont clairement déjà habituées au remote et la digitalisation de leur quotidien n’est finalement qu’une suite logique… et presque inéluctable aux regards des enjeux environnementaux qui sont les nôtres à court, moyen et longs termes.

Ceci doit également être, pour les entreprises qui n’ont pas encore totalement passé le cap du tout numérique, une merveilleuse opportunité de rattraper un bout de leur retard grâce à des outils particulièrement conviviaux et faciles d’accès.

Le challenge du full remote se transforme petit à petit en bonne pratique. Ça nous rend plus agiles, plus efficaces, et plus productifs, notamment grâce à cet outil d’une simplicité déconcertante. Maintenant, une autre complication pointe désormais le bout de son nez : comment maintenir et entretenir ce très bel élan de motivation dans la durée ?

Nous sommes parfaitement conscients que le maintien d’une motivation pérenne et durable, en full remote, et malgré le confinement, qui va fatalement peser sur le moral des troupes, sera un challenge bien plus ardu que de réorganiser notre façon de travailler au quotidien. 

Comment envisagez-vous le problème ? Quelles bonnes pratiques recommandez-vous sur la période ?

Une chose est certaine, la proximité managériale est plus que jamais de mise dans ce contexte ! Bluecoders.com

Vous êtes à l'écoute du marché ? Inscrivez-vous en 2 minutes !

Catégories